Patrimoine-vendeen
 
 
 
     
  La faune vendéenne  
 
 

La faune vendéenne est riche, et de nombreuses espèces peuvent bénéficier de réserves naturelles, permettant ainsi aux oiseaux de se reproduire en toute quiétude, que ce soit sur le littoral, les terres, les forêts et les marais.

Les photos que je vous présente ici, ont été essentiellement prises dans les marais du Talmondais, et à L'Ile d'Olonne.

Je vous propose d'observer quelques espèces les plus présentes dans nos marais et sur nos côtes.

 
    Echasses blanches sur le chemin    
 

L'Echasse Blanche (Himantopus himantopus)
(Cliquez sur la photo pour parvenir aux 25 photos)

 
 

L'échasse blanche est un limicole, reconnaissable avec ses longues pattes rouges et son bec droit et fin comme une aiguille. Elle vient nidifier en grand nombre dans nos marais, aux environs d'avril et de juillet. C'est un oiseau magnifique, L'échasse se nourrit principalement d'insectes et aime se retrouver dans les marais salants dans les eaux peu profondes.
Elle n'est pas trop farouche, ce qui permet de l'approcher à distance respectable (hors des périodes de chasse bien entendu).

 
    heron dans l'arbre    
 

Le Héron cendré (Ardea cinerea)
(Cliquez sur la photo pour parvenir aux 13 photos)

 
 

Le héron cendré est commun dans les marais, sur nos côtes et sur l'ensemble de notre région. il se nourrit essentiellement de poissons, mais ne rechigne pas à se jeter sur les campagnols et autres du genre.

Dans cette série, les cinq premières photos sont prises à l'affût sous un arbre. Je souhaitais vous les présenter, car elles démontrent bien, tout le travail que se doit de faire le photographe animalier pour aller chercher le cliché.
En effet, sur cette séquence, il n'y a pas eu de hasard. L'observation aidant, nous attendions de pieds fermes, qu'un héron, une aigrette ou un cormoran, vienne se poser à cet endroit.
A 6h45, les oiseaux étaient au gagnage, le soleil était de la partie, il empêchait le héron qui se présentait de nous voir.
La première photo montre son approche et la 2 et 3, toute l'émotion que nous avons ressentie, lorsque déployant ses ailes et se posant sur l'arbre, il nous offrit, une série de belles attitudes, que nous ne sommes pas près d'oublier.
La quatrième n'en est pas moins intéressante, lorsqu'il prit son envol. C'est de cette façon que je conçois la photo animalière, au même titre qu'un chasseur d'images.
Vous pourrez également visionner une autre série de photos, prise à l'Ile d'Olonne, au même endroit, mais par un temps médiocre, ne nous permettant pas cependant, d'offrir les mêmes couleurs. C'est dommage, les belles attitudes sont là, mais le soleil nous a fait défaut !
Vous reconnaitrez d'ailleurs, concernant les aigrettes et les cormorans à venir, que nous nous sommes souvent servis de ce même lieu pour affûter.

 
    Aigrette garzette atterrissant dans les marais    
  Aigrette garzette (Egretta garzetta)
(Cliquez sur la photo pour parvenir aux 7 photos)
 
  L'Aigrette garzette est très courante dans nos régions et se complet dans les marais, le long des côtes et dans tous les lieux humides. Elle se nourrit essentiellement de poissons, de grenouilles etc.  
    avocette elegante    
  Avocette élégante (Recurvirostra avosetta)
(Cliquez sur la photo pour parvenir aux 7 photos)
 
 

L'Avocette élégante est un limicole magnifique, reconnaissable avec son long bec noir retroussé et ses longues pattes, Elle se complait dans notre région tout comme l'échasse blanche. Elle aime les lieux humides, les marais salants, les vasières etc.
Elle se nourrit en remuant latéralement son bec dans la vase pour y rechercher de petits invertébrés. De ce fait, elle est très marrante à observer lorsqu'elle cherche sa nourriture, car son comportement est particulier, elle bouge tout le temps et très vite.

Elles sont plus farouches que les Echasses blanches, mais avec un peu de patience et une bonne approche, il y a matière à les photographier, mais à distance tout de même, il est vrai.

 
    Becasseau-Sanderling    
  Bécasseau Sanderling (Calidris alba)
(Cliquez sur la photo pour parvenir aux 11 photos)
 
 

Le bécasseau Sanderling est un petit limicole au rondelet, on le trouve au bord des plages courant très vite dans le ressas des vagues à la recherche de petits invertébrés (mouches, insectes, crustacés).

Difficile de le garder dans l'objectif, tant il est rapide. C'est un oiseau fascinant à voir évoluer sur le sable.

 
    Huppe fasciée    
  Huppe fasciée (upupa epops)
(Cliquez sur la photo pour parvenir aux 5 photos)
 
 

La Huppe fasciée est un oiseau magnifique possédant un long bec légèrement arqué,avec une huppe érectile de plumes roussâtres au bout noir, sa poitrine est orangée.
On retrouve la Huppe fasciée dans le bocage avec des haies vives, vergers, etc. Les photos ont été prises dans mon jardin, car entre fin mars et septembre, la huppe fasciée fait son apparition dans les jardins à heures régulières.

Il m'est arrivé d'en apercevoir également dans le marais, sur le bord des chemins. Elle fouille dans l'écorce des arbres et dans l'herbe à la recherche d'insectes, de larves, d'araignées, de vers etc., raison pour laquelle les pelouses représentent pour elle, une bonne cantine.

 
    ecureuil roux    
  Ecureuil roux
(Cliquez sur la photo pour parvenir aux 7 photos)
 
  L'écureuil roux est commun dans toute la France. Sur Talmont Saint Hilaire, nous en voyons assez souvent. Un couple cet hiver est même venu nicher non loin de chez nous, et nous avons eu la joie de voir les parents et les deux petits venir gambader dans notre jardin.
Lorsqu'ils ont l'habitude de votre présence, Ils ne sont pas trop farouches. Nous pouvons les oberver tous les jours, parcourant les chênes d'arbres en arbres. Ils font des passages à heures régulières aussi bien le matin, le midi ou le soir.
Malheureusement le simple fait de rester proche des villes, font d'eux des proies faciles pour les animaux domestiques comme le chien et chat.
Sur les septs photos présentées ici, il y en a trois, où l'écureuil fait un bon fantastique. Il y avait beaucoup d'eau dans le jardin ce jour là, et l'écureuil s'est mis à sauter la mare d'eau comme un jeune fou, nous montrant à cette occasion son agilité et sa rapidité à se déplacer.
 
    Cormoran en vol dans le marais,Le grand Cormoran est famillier sur nos côtes et dans les marais. Il se nourrit essentiellement de poissons et d'invertébrés aquatiques.    
  Grand Cormoran (phalacrocorax carbo)
(Cliquez sur la photo pour parvenir aux 7 photos)
 
 

Le grand Cormoran est famillier sur nos côtes et dans les marais. Il se nourrit essentiellement de poissons et d'invertébrés aquatiques.

Les photos ont été prises à l'Ile d'Olonne où hérons et aigrettes, se font la part belle dans les marais à poissons.

 
    Cygne tuberculé commun dans toute la France et notamment en Vendée    
  Cygne tuberculé (Cygnus olor)
(Cliquez sur la photo pour parvenir aux 7 photos)
 
  Beaucoup de gens connaissent le cygne tuberculé aux travers de promenades faites autour des lacs dans les grandes villes, où les cygnes sont nombreux à manger le pain que leur jettent les enfants.
Cependant, contrairement aux idées reçues, le Cygne n'est pas un oiseau domestique, mais bien un oiseau sauvage.
Son vol est impressionnant, tant il fait du bruit avec ses grandes ailes lorsqu'il passe près de vous. On retrouve le cygne dans tous nos marais et il va sans dire, que les photos que je vous présente ici, sont toutes prises dans un mileu sauvage et naturel.
Il va de soit qu'il n'intéresse aucun photographe animalier d'aller prendre une photo dans un zoo ou dans un lieu, où l'on donne à manger au canard, ce qui reviendrait à prendre un poisson dans son aquarium.